Comment souscrire une assurance-vie ?

Très appréciée des Français, l’assurance vie constitue à la fois une solution d’épargne et d’assurance. On vous explique comme ça marche pour y souscrire !

L’assurance vie peut s’avérer très utile que ce soit pour préparer sa retraite ou pour financer un projet. C’est donc un placement attractif qu’il serait judicieux d’envisager pour la suite de sa vie. Néanmoins, il est hors de question d’y souscrire les yeux fermés. Avant d’adhérer, il importe de vérifier certains détails. Voici comment souscrire à un contrat d’assurance vie.   

Assurance-vie : de quoi s’agit-il ?

L’assurance-vie est un contrat qui, comme tout contrat d’assurance, met en relation un assuré (le souscripteur) et un assureur. Celui-ci s’engage, moyennant le versement de primes par le souscripteur, à payer un capital ou une rente pour le compte d’un ou plusieurs individus préalablement désignés.

En fonction du but, le souscripteur a le choix entre trois différentes sortes de contrats : le contrat en cas de vie, le contrat décès et le contrat vie et décès. Chaque type de contrat répond à un besoin bien précis du souscripteur. Peut-on ouvrir plusieurs assurances vie ? Bien sûr ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur Finance Héros. Mais en attendant, voici le processus pour souscrire une assurance-vie.

Comment fonctionne un contrat d’assurance vie ?

Souscrire une assurance-vie : le choix de l’assureur

Première chose à faire avant de souscrire un contrat d’assurance : bien choisir son assureur. En effet, toutes les assurances vie proposées sur le marché ne s’équivalent pas. Vous devez donc opter pour le prestataire qui présente l’offre la plus complète possible. Une très bonne assurance vie devrait normalement permettre des investissements en fonds euro (avoisinant les 2 % de rentabilité), en immobilier (5 % de rentabilité en moyenne), mais également en actions.

Pour choisir la bonne assurance vie, basez-vous sur des critères tels que la réputation de l’assureur (solidité financière et maison-mère), les frais appliqués, la qualité des fonds euros, la variété des unités de compte, l’accessibilité et la disponibilité (opérations en ligne, options stop-loss…) ainsi que les différentes options de gestion (libre ou pilotée).      

Souscrire une assurance-vie : les conditions à remplir

Pour pouvoir souscrire à une assurance-vie, le souscripteur doit :

  • Être un majeur capable: les mineurs et les majeurs sous tutelle sont donc exclus ;
  • S’en tenir aux limites d’âge imposées par l’assureur ;
  • S’engager à régler les primes inscrites au contrat ;
  • Remplir exhaustivement et sincèrement le questionnaire médical qui lui sera remis au moment de la souscription.

À noter que certaines compagnies d’assurance refusent la souscription de l’assurance-vie en cas de domiciliation à l’étranger du souscripteur.     

Souscrire une assurance-vie : les documents essentiels

Souscrire une assurance-vie

Avant l’adhésion à une assurance-vie, il convient de se renseigner sur l’ensemble des démarches. Certains documents devront passer impérativement sur la table au moment de la souscription. Les voici.

La notice d’information

La réglementation oblige désormais les assureurs à soumettre à leur client une notice d’information. Cette dernière renseigne le futur assuré sur les garanties inscrites au contrat, les conditions d’exclusion de même que ses obligations après signature.

Selon le code des assurances, le contrat doit expressément indiquer le type de contrat, les garanties offertes, les différents frais appliqués et les indemnités, l’existence d’une clause de transfert ou de rachat de l’assurance-vie, la durée du contrat et les modalités de sélection des bénéficiaires de l’assurance.

Le bulletin d’adhésion

Dès que le souscripteur est averti des dispositions du contrat, il faut maintenant qu’il signe un bulletin d’adhésion. Celui-ci précise son engagement et les engagements de l’assureur. La première partie de ce bulletin précise les conditions générales adressées à tout souscripteur. La deuxième partie indique les conditions particulières personnalisant l’accord telles que l’état civil, la date de signature et la durée du contrat.

Veillez particulièrement à la conformité des informations qui suivent : les modalités des versements de primes, des retraits libres ou programmés, l’option de gestion prévue, le coût du versement de départ, la liste des supports d’investissement et surtout, la clause bénéficiaire.

C’est la clause bénéficiaire qui permet la désignation des bénéficiaires du capital à la mort de l’assureur. Vérifiez bien les conditions de modification de vos bénéficiaires. Vous pouvez normalement les désigner par indication dans le contrat d’assurance, via un testament olographe ou authentique soit par une simple lettre à votre assureur.   

Quid du délai de rétraction ?

Le souscripteur dispose de 30 jours calendaires pour renoncer au contrat. À compter du jour où l’assuré est informé de la conclusion dudit contrat. Pour notifier son changement d’avis, il doit adresser une lettre recommandée avec accusé de réception à la compagnie. Les 30 jours sont prolongés si tous les documents et informations nécessaires ne vous sont pas transmis par l’assureur.

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =